Terre de Zagora vous construit une maison !

À Terre de Zagora, grâce à votre participation, l’été a été très fructueux car nous avons réussi à couvrir tous les frais engagés pour la fabrication et le transport des poteries depuis le petit village de Zaouiet El Fegouss au Maroc jusqu’à La Borie en Dordogne.

Depuis l’arrivée des potiches en camion nous avons organisé plusieurs événements sur des thèmes divers et conviviaux. Ils ont réuni de nombreuses personnes car les premiers venus ont joué le jeu du bouche à oreille et ont ramené chacune encore plus de personnes les fois suivantes, pour notre plus grand plaisir. Nous souhaitons continuer à partager cette expérience dans ce bel état d’esprit !

20160729_163246

Lucile et Carmen servent le thé à la menthe !

Nous avons clôturé l’été par un grand méchoui le 30 août 2016 !

Depuis début septembre, toutes les ventes de poteries sont investies dans les projets de la famille Habach, parmi lesquels la construction de la “maison des potiches”, dans la palmeraie, qui servira à l’activité de la future coopérative. En effet, l’association projette d’accueillir dans cette maison toute personne souhaitant partager la vie et les activités du village.

20160915_115124

Emplacement de la future « maison des potiches » !

Les séjours permettront d’apprendre les techniques de fabrication des poteries, mais aussi la broderie, l’agriculture telle qu’elle est pratiquée dans la région, la confection de tapis, de découvrir les environs par des randonnées, ou simplement d’y trouver refuge dans une famille accueillante et retrouver le calme aux portes du désert.

Évidemment vous serez tous les bienvenus dans cette maison comme vous l’êtes actuellement chez eux.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Journal, et marquée avec , , , , , , , , , , , , , le par .

A propos siemprecha

Nous évoluons dans un espace-temps qui nous conduis vers nous-même si nous savons écouter notre intuition et saisir les ouvertures qui se présentent à nous. C'est ainsi que d'une adolescente qui aspirait à devenir architecte préparant un baccalauréat scientifique, j'ai étudié les lettres dans le but de devenir journaliste, puis j'ai étudié le cinéma dans l'espoir que je reviendrai à une écriture plus créative, ce qui m'a amenée à la recherche et à la publications de mes travaux, pour finalement devenir enseignante à l'étranger. Depuis que je suis revenue en France je me dédie à l'écriture, j'ai monté une maison d'édition avec des amis pour laquelle je fais les lectures, corrections, rédactions,. Vivre sept ans en Amérique latine m'a conduit à faire des traductions. Et c'est au gré de toutes ces expériences que j'ai découvert que dans le fond mon métier consiste à écrire.